Que dit la Bible (ancien et nouveau testament) sur le voile ?

Publié le par Holyrealms

 

 

 

11112008_20_54_photo.JPG

 

 

Que dit la Bible (ancien et nouveau testament) sur le voile ?

Le voile dispose d'une image, dans la société française et plus généralement dans le monde occidental, de rabaissement de la femme, de soumission. Il est également associé aux pays arabes ou musulmans. Cela est-il la réalité ? Certaines facettes de la réalité nous ont-elles été dissimulées ?

Pour répondre à ces questions nous allons tenter de répondre à une première question. Plutôt vous ! Posez-vous cette question : Que dit la bible sur le voile ?

En effet, la plupart des gens généralisent le monde et le divisent en deux parties, l'Orient et le Coran, l'Occident et la bible. Cela constitue une idée fausse. Mais il est intéressant de répondre à cette question sur le voile dans la bible, car cela éclaircira déjà beaucoup de choses.

Ainsi, en essayant de répondre à cette question, on se rend compte tout d'abord que le voile est présent à maintes reprises dans la bible. Il constitue tantôt le voile tel que l'on l'imagine de nos jours, tantôt la chevelure :

Livre de la Genèse
Chapitre 29 ; Versets 15 à 26 :

« 29.15
Puis Laban dit à Jacob: Parce que tu es mon parent, me serviras-tu pour rien? Dis-moi quel sera ton salaire.
29.16
Or, Laban avait deux filles: l'aînée s'appelait Léa, et la cadette Rachel.
29.17
Léa avait les yeux délicats; mais Rachel était belle de taille et belle de figure.
29.18
Jacob aimait Rachel, et il dit: Je te servirai sept ans pour Rachel, ta fille cadette.
29.19
Et Laban dit: J'aime mieux te la donner que de la donner à un autre homme. Reste chez moi!
29.20
Ainsi Jacob servit sept années pour Rachel: et elles furent à ses yeux comme quelques jours, parce qu'il l'aimait.
29.21
Ensuite Jacob dit à Laban: Donne-moi ma femme, car mon temps est accompli: et j'irai vers elle.
29.22
Laban réunit tous les gens du lieu, et fit un festin.
29.23
Le soir, il prit Léa, sa fille, et l'amena vers Jacob, qui s'approcha d'elle.
29.24
Et Laban donna pour servante à Léa, sa fille, Zilpa, sa servante.
29.25
Le lendemain matin, voilà que c'était Léa. Alors Jacob dit à Laban: Qu'est-ce que tu m'as fait? N'est-ce pas pour Rachel que j'ai servi chez toi? Pourquoi m'as-tu trompé?
29.26
Laban dit: Ce n'est point la coutume dans ce lieu de donner la cadette avant l'aînée. »

Pour Odon Vallet, spécialiste français des religions, ce passage montre que Jacob n'a pu reconnaître la femme qui lui était donnée car son visage était voilé.




Vous pouvez aussi voir dans la bible, dans le nouveau testament, plus précisément dans le premier épitre de Paul aux corinthiens :

11.1
Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.
11.2
Je vous loue de ce que vous vous souvenez de moi à tous égards, et de ce que vous retenez mes instructions telles que je vous les ai données.
11.3
Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l'homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ.
11.4
Tout homme qui prie ou qui prophétise, la tête couverte, déshonore son chef.
11.5
Toute femme, au contraire, qui prie ou qui prophétise, la tête non voilée, déshonore son chef: c'est comme si elle était rasée.



Ainsi, il est expressément ordonné dans la bible aux femmes de se couvrir avec un voile lorsqu'elles prient. D'autre part, d'après Odon Vallet [1] l'obligation de porter le voile pour les filles d'hommes libres et l'interdiction de le porter pour les prostituées est présente dans des lois assyriennes attribuées à Teglath-Phalasar 1er (v. 1000 avant Jésus-Christ).

Il est aussi clairement dit dans la bible que l'homme est le « chef » de la femme.

Il est également important de préciser que le port du voile ne se limite pas à l'église. En effet, dans Le premier Livre des Thessaloniciens, au chapitre 5 et au verset 17 vous pouvez lire :

« 5.17
Priez sans cesse. »

Ce qui clairement exprime le fait que la Femme doive porter le voile même si elle prie chez elle.



Dans le Livre des Proverbes, vous pourrez lire au chapitre 31, verset 30 :

31.30
La grâce est trompeuse, et la beauté est vaine; La femme qui craint l'Éternel est celle qui sera louée.

Ainsi, cela exprime de nouveau l'idée que la femme doit se couvrir et être discrète.

Dans le Livre d'Esaie, au chapitre 47, verset 2, vous pouvez lire :

47.2
Prends les meules, et mouds de la farine; Ote ton voile, relève les pans de ta robe, Découvre tes jambes, traverse les fleuves!

Dans le premier Livre de Timothée vous pouvez lire au chapitre 2 et au verset 9 :

2.9
Je veux aussi que les femmes, vêtues d'une manière décente, avec pudeur et modestie, ne se parent ni de tresses, ni d'or, ni de perles, ni d'habits somptueux,

Ainsi, la Femme doit être discrète.




Voilà ce que vous pouvez lire dans le livre de Pierre au chapitre 3 verset 3:

« 3.3
Ayez, non cette parure extérieure qui consiste dans les cheveux tressés, les ornements d'or, ou les habits qu'on revêt,
3.4
mais la parure intérieure et cachée dans le coeur, la pureté incorruptible d'un esprit doux et paisible, qui est d'un grand prix devant Dieu.
3.5
Ainsi se paraient autrefois les saintes femmes qui espéraient en Dieu, soumises à leurs maris, ».


Ainsi, une fois de plus, le fait d'être plutôt discret est une fois de plus rappelé. Nous remarquons aussi que plusieurs fois déjà à travers notre lecture nous avons pu remarquer que la Femme est soumise à l'Homme dans la bible.

Nous pouvons par exemple lire :

Dans le premier livre de Timothée, au chapitre 2 et aux versets 11 et 12 :

2.11
Que la femme écoute l'instruction en silence, avec une entière soumission.
2.12
Je ne permets pas à la femme d'enseigner, ni de prendre de l'autorité sur l'homme; mais elle doit demeurer dans le silence.





Le voile et la soumission de la Femme sont présents dans la Bible.
Voici l'une des vérités que beaucoup oublient.....lobotomisés par les médias mais pas uniquement, la connaissance demande un minimum de volonté et d'effort, or la plupart des gens qui critiquent l'islam et le coran ne l'ont même pas lu. Pire encore, ils n'ont même pas lu leurs livres.




Nous parlions de la bible et du voile. Mais maintenant, la bible parle-t-elle de la Burqua ou de quelque chose qui s'y apparente ? Le voile laisse apparaître le visage au contraire de la Burqua qui le cache totalement.

Dans le Livre de la Genèse au Chapitre 24 et au verset 65 :

24.65
Elle dit au serviteur: Qui est cet homme, qui vient dans les champs à notre rencontre? Et le serviteur répondit: C'est mon seigneur. Alors elle prit son voile, et se couvrit.


On pourrait penser après cette lecture qu'il se peut qu'il s'agisse du voile ordinaire....


Mais dans le Livre des Cantiques au chapitre 4 verset 3:
4.3
Tes lèvres sont comme un fil cramoisi, Et ta bouche est charmante; Ta joue est comme une moitié de grenade, Derrière ton voile.

Ainsi, il semble qu'il s'agisse bel et bien d'un voile recouvrant le visage.




Je tiens également à préciser que toutes les nonnes qui ont dédié leurs vies à Dieu sont toutes voilées ainsi que toutes les représentations de Marie, mère de Jésus (Que la Paix et la Miséricorde d'ALLAH soit sur lui).




Maintenant que nous avons vu ce que disait la bible, voyons ce que dit le Coran :


Dans la sourate 33 et au verset 59 du Coran, vous pourrez lire :

« O prophète ! Dis à tes épouses, à tes filles, et aux femmes des croyants, de ramener sur elles leurs grands voiles : elles en seront plus vite reconnues et éviteront d'être offensées. Allah est Pardonneur et Miséricordieux. »

« Grands voiles » et la traduction française de l'arabe « Khimar ». Ainsi, si nous observons la définition française de ce mot, nous remarquons qu'il s'agit d'une étoffe recouvrant la tête de la femme. Si nous observons le mot anglais « veil », il désigne une étoffe recouvrant les cheveux, le cou, les épaules et rabattue sur la poitrine. La définition anglaise est plus précise. C'est une définition similaire à celle du mot « khimar » en arabe qui veut dire dissimuler les cheveux, les épaules, le cou et rabattue en avant sur les poitrines. Voici ce qu'est le khimar.




Dans la sourate 24 et au verset 31 vous pourrez lire :

« Et dis aux croyantes de baisser leurs regards, de garder leur chasteté, et de ne montrer de leurs atours que ce qui en paraît et qu'elles rabattent leur voile sur leurs poitrines ; et qu'elles ne montrent leurs atours qu'à leurs maris, ou à leurs pères, ou aux pères de leurs maris, ou à leurs fils, ou aux fils de leurs maris, ou à leurs frères, ou aux fils de leurs frères, ou aux fils de leurs sœurs, ou aux femmes musulmanes, ou aux esclaves qu'elles possèdent, ou aux domestiques mâles impuissants, ou aux garçons impubères qui ignorent tout des parties cachées des femmes. Et qu'elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l'on sache ce qu'elles sachent de leurs parures. Et repentez-vous devant Allah, ô croyants, afin que vous récoltiez le succès. »



Ces deux versets sont assez éloquents. Le premier soulignant le « khimar » c'est-à-dire que la femme doit se couvrir les cheveux, les épaules le cou et rabattre leurs voiles sur leurs poitrines. Le deuxième verset souligne la pudeur a avoir envers les hommes en général.


Je tiens à préciser une dernière chose, que vous aurez surement remarqué : presque à chaque fois que j'ai pris des parties de la bible il s'agissait de témoignages oculaires de personnes présentes, ou alors il s'agissait des paroles d'un historien qui raconte, mais vous remarquerez que le Coran n'est pas tel que cela, il s'agit de la parole de Dieu.


























































[1]: Odon Vallet, dans un article pour le magazine Le monde des religions n°13, septembre-octobre 2005.

Commenter cet article